Cécile Chaput disloque, démembre et recompose des cuisines déstructurées, formées d'éléments éclatés principalement en Formica.

Nouant un rapport privilégié avec ce matériau délaissé, remettant littéralement en perspective ce matériau, elle lui redonne vie pour en révéler un pouvoir insoupçonné. Véritable madeleine de Proust, il fait ressurgir en chacun des souvenirs, des émotions passées, des instants partagés dans une cuisine familiale, un bistrot préféré, un restaurant au charme désuet... 

Dans cet origami visuel, le spectateur est happé par la charge émotionnelle portée par ces compositions éclatées.

©Bertille Cheret